Trading crypto en 2023 : à quoi s’attendre ?

0
145
trading crypto 2023

L’année 2023 était très attendue par l’industrie de la cryptomonnaie après une année 2022 plutôt complexe. Depuis début janvier, un retour à la hausse semble indiquer que 2023 pourrait être une année plus favorable. Quelles cryptos choisir en 2023 ? Quelles perspectives ouvrent les CBDC ? Qu’est-ce qui change au niveau fiscal en 2023 ? Tour d’horizon…

Forex trading et trading crypto : quelles différences

Rappelons qu’il y a deux tendances dans le monde du trading : le Forex Trading et le trading de cryptomonnaies.

Deuxième marché financier mondial en volume global, le Forex (contraction des termes anglais Foreign et Exchange) séduit les investisseurs pour les nombreux avantages qu’il présente. Et particulièrement les banques,  qui investissent notamment sur le Forex en France. Les devises réelles dites convertibles, selon des taux de change qui ne cessent de varier, y sont quotidiennement échangées.

Le trading de cryptomonnaies ou trading crypto, repose quant à lui sur le marché de monnaies numériques. Ces monnaies virtuelles s’échangent de pair à pair via une blockchain, système informatique décentralisé, tenu à jour en permanence.

Les cryptos les plus prometteuses en 2023

Le marché des cryptomonnaies continue à prendre de l’ampleur. Les investisseurs sont à la recherche des cryptos les plus prometteuses, qui pourraient connaître une forte augmentation de prix à court et à long terme. Quelles sont les cryptomonnaies à surveiller ou dans lesquelles investir en 2023 ?

  • Bitcoin : à lui seul, il représente 50% de la capitalisation totale du marché ;
  • Ethereum ;
  • Solana ;
  • Ripple XRP ;
  • MATIC ;
  • ADA ;
  • Binance Coin.

Les CBDC : de nouvelles perspectives

CBDC en anglais (central bank digital currency),  ou MDBC en français (monnaie digitale de banque centrale) désigne une forme numérique de monnaie fiduciaire (euro, dollar, yuan…) émise, contrôlée et réglementée par les banques centrales. Une CBDC a les mêmes fonctions qu’une monnaie traditionnelle : un moyen de paiement, une réserve de valeur et une unité de compte.

Les CBDC s’inspirent de la technologie des cryptomonnaies. Ce qui s’explique : avec la popularité croissante des cryptomonnaies au cours des dernières années, les banques centrales ont dû se mettre à jour et innover. Le fait que de grandes institutions entrent ainsi dans l’univers de la monnaie virtuelle va contribuer à faire connaître et à développer l’univers de la cryptomonnaie.

Des règles fiscales plus claires en 2023

L’objectif avec ces nouvelles règles est de supprimer le risque de redressement pour les particuliers qui investissent activement sur ce marché. À partir du 1er janvier 2023, si l’on vend des cryptomonnaies dans le cadre de la gestion de notre patrimoine privé, cela relève de plein droit du PFU.

Les investisseurs professionnels, c’est-à-dire qui se livrent à des transactions sur cryptomonnaies dans des conditions similaires à celles d’un professionnel, sont exclus du PFU. Leurs gains sont dès lors imposables dans la catégorie des bénéfices non commerciaux (BNC), et non plus dans celle des BIC.