L’effacement électrique rémunère les entreprises : comment cela se passe-t-il ?

0
1581

Aujourd’hui, les entreprises peuvent choisir de signer un contrat d’effacement électrique avec un opérateur d’effacement et ainsi participer à l’équilibre du réseau électrique et à la transition énergétique. Cela leur permet également de toucher une forme de rémunération. Explications.

Les entreprises peuvent être rémunérées

En plus de l’aspect environnemental, en s’engageant dans un contrat d’effacement de consommation électrique, un professionnel obtient un revenu net supplémentaire pour son activité.

La rémunération versée aux consommateurs dépend de différents éléments contractualisés au sein du contrat d’effacement. C’est pourquoi, en fonction des contraintes et des possibilités des sociétés, le revenu va plus ou moins être différent. Pour en savoir plus sur les contrats d’effacement et leur fonctionnement, cet opérateur d’effacement électrique vous en dit plus.

Comment un site est rémunéré par les effacements énergétiques ?

Avant de signer un contrat d’effacement de consommation électrique, l’agrégateur d’électricité va réaliser une étude de faisabilité technique, et déterminer avec l’entreprise l’ensemble des modalités du contrat d’effacement.

L’agrégateur va proposer au professionnel une rémunération qui se compose d’une partie fixe et d’une partie variable. L’entreprise connaît à l’avance la rémunération fixe qu’elle touchera grâce à la détermination de sa disponibilité et de sa puissance effaçable. Néanmoins, son revenu variable n’est pas connu à l’avance puisqu’il dépend du nombre et de la durée des effacements d’énergie qu’aura réalisés l’entreprise.

À la signature du contrat, l’entreprise est engagée pour une durée d’un an avec l’opérateur d’effacement de consommation électrique et doit être disponible en cas de besoin et de sollicitation. La rémunération est donc fixée pour l’année et l’entreprise est rémunérée trimestriellement de sa part fixe et de sa part variable (pour la part variable : si elle a réalisé des effacements sur le trimestre).

Quels sont les éléments qui définissent cette rémunération ?

Le marché des effacements de consommation est un marché très réglementé. Les effacements sont valorisés via plusieurs mécanismes bien précis qui vont permettre aux entreprises d’obtenir un revenu.

Le nombre de machines à stopper

Les consommateurs peuvent participer aux effacements de l’énergie de différentes manières. Cela va principalement dépendre de leurs possibilités et de leurs contraintes. À titre d’exemple, un site industriel qui va s’engager dans un contrat d’effacement de consommation va pouvoir choisir s’il arrête une machine de production pendant un effacement électrique, ou bien trois, ou encore l’ensemble de son process si cela est possible. Il va également pouvoir déterminer avec l’opérateur d’effacement électrique la durée maximale possible d’un effacement, la fréquence dans une journée du nombre d’effacements, ou bien encore le moment de l’effacement énergétique dans une journée.

Le délai d’action

Il va également définir le délai pour lequel il souhaite être prévenu d’un effacement d’un jour de pointe pour pouvoir en amont s’organiser. De manière générale, plus une entreprise consomme d’électricité, plus elle a potentiellement une capacité d’effacement élevée et donc plus elle pourra être valorisée.

La flexibilité

En fonction de chacun de ces critères, l’opérateur d’effacement énergétique va donc décider de valoriser l’effacement du consommateur sur tel ou tel mécanisme. Il y a par exemple l’appel d’offre effacement, NEBEF ou encore le mécanisme de capacité.

Plus une entreprise sera flexible et pourra offrir une capacité d’effacement importante avec des délais courts, plus elle sera rémunérée. En effet, moins il y a de contraintes, plus le réseau de transport d’électricité pourra activer le professionnel en cas de besoin.