Sourcing des cadres et méthode de recrutement, quelles tendances aujourd’hui ?

0
1829
sourcing

Quel canal utiliser pour recruter :

L’offre d’emploi reste le moyen le plus utilisé pour recruter des cadres : 89 % des entreprises ont publié une offre d’emploi lors de leur dernier recrutement – 87 % des entreprises dans l’hôtellerie-restauration

C’est par ce canal que les recruteurs reçoivent les candidatures les plus pertinentes (pour 49 % d’entre eux) – 55 % des recrutements ont été finalisés grâce à la diffusion d’une offre d’emploi (50 % dans le secteur de l’hôtellerie-restauration)

– l’utilisation de son réseau professionnel par le recruteur reste un important mode de sourcing de candidatures, il est utilisé dans 55 % des cas pour l’ensemble des entreprises et dans 66% des cas dans l’hôtellerie-restauration. 13 % des recrutements sont finalisés grâce au réseau et 25 % dans l’hôtellerie-restauration.

– les sites de réseaux sociaux professionnels occupent une place de + en + importantes 37 % des recruteurs estiment que c’est un moyen pertinent pour obtenir des candidatures, via la diffusion d’offres ou la recherche directe de candidats

Mais les réseaux sociaux ne permettent de finaliser que 10 % des recrutements et 8 % dans l’hôtellerie-restauration.

– 10 % des postes sont pourvus grâce à la cooptation et 7 % via les candidatures spontanées adressées directement par les candidats.

– Le taux de recours à un cabinet de recrutement baisse de 5 points par rapport à l’an passé pour n’être utilisé que dans 25 % des cas.

L’offre d’emploi reste donc le premier canal utilisé pour recruter.

Le process de recrutement a peu changé :

Bien qu’aujourd’hui les candidats utilisent les formulaires à leur disposition quand ils postulent en ligne, la façon de postuler évolue peu : on envoie toujours un CV accompagné d’une lettre de motivation. Pour plus d’informations, consultez cet article sur les nouvelles tendances du recrutement.

L’entretien téléphonique reste un moyen très utilisé, 61 % des entreprises interrogées l’utilisent.

Il permet de vérifier des informations contenues dans le CV et constitue souvent un véritable entretien d’embauche permettant de cerner les motivations des candidats et leur expérience professionnelle.

Le contrôle des références est d’usage dans 9 recrutements sur 10.

Les tests ont été utilisés par 44 % des entreprises, ce sont des tests de mise en situation professionnelle ou des tests de personnalité.

L’entretien physique reste donc le moment clé d’un recrutement. En moyenne une entreprise reçoit 4 candidats pour un recrutement.

Parfois l’entretien se passe par Visio conférence. Cela permet aux recruteurs d’interroger un candidat en stage ou en poste à l’autre bout du monde et donc de réaliser à distance de vrais entretiens d’embauche.

Les candidats passent 2 entretiens d’embauche en moyenne pour un poste à pourvoir.

Soigner l’image de l’entreprise :

Par ailleurs et en amont du process de recrutement, les recruteurs sont conscients de l’importance du développement de la marque employeur afin de mettre en avant les atouts de leur entreprise, de se faire connaitre et de donner envie aux cadres de postuler chez eux. 64 % des entreprises interrogées dans le cadre de l’enquête, considèrent le développement de la marque employeur comme un enjeu majeur concernant le recrutement.

L’amélioration du parcours candidat est citée par 41 % des entreprises comme étant un levier important pour attirer des candidats. La façon dont on reçoit un candidat, la bonne définition du poste, une durée raisonnable de recrutement, l’intégration du nouveau venu à son poste et l’accueil qu’on lui réserve au sein de l’entreprise, sont essentiels quand le marché de l’emploi est tendu.

D’autant plus qu’il existe aujourd’hui des applications permettant de noter l’expérience candidat et la marque employeur, ils influencent les candidats et font la bonne ou la mauvaise réputation des sociétés.

Source : Une étude menée par la société BVA à la demande de l’APEC auprès de 1415 entreprises d’au moins 50 salariés ayant recruté au moins un cadre en 2018.