Sasu ou portage salarial : deux options pour les travailleurs indépendants

0
120

De nos jours, de plus en plus de personnes aspirent à travailler en tant qu’indépendants. Cependant, il peut être difficile de choisir la meilleure forme juridique pour exercer son activité. Deux options courantes sont la création d’une SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle) ou le recours au portage salarial. Dans cet article, nous allons explorer ces deux alternatives pour aider les travailleurs indépendants à prendre une décision éclairée. Nous examinerons les caractéristiques et les avantages de chaque option, ainsi que les facteurs à prendre en compte lors du choix entre une SASU et le portage salarial.

La SASU : une option pour créer une entreprise individuelle

 

La SASU est une forme juridique d’entreprise qui permet à un entrepreneur d’exercer son activité de manière indépendante tout en bénéficiant d’une structure légale et de certains avantages réservés aux sociétés. Contrairement à la SAS (Société par Actions Simplifiée) qui nécessite au moins deux associés, la SASU est destinée aux entrepreneurs individuels.

La SASU offre plusieurs avantages. Tout d’abord, elle permet à l’entrepreneur de séparer son patrimoine personnel de celui de l’entreprise. Cela signifie que ses biens personnels ne sont pas exposés en cas de difficultés financières de l’entreprise. De plus, la SASU offre une certaine flexibilité en matière de rémunération. L’entrepreneur peut choisir de se verser un salaire, des dividendes ou une combinaison des deux, en fonction de ses besoins et de la situation de l’entreprise.

Cependant, la création d’une SASU implique des formalités administratives et légales plus complexes que le portage salarial. Il est nécessaire de rédiger des statuts, de nommer un président de la société (l’entrepreneur lui-même dans le cas d’une SASU) et de procéder à l’enregistrement auprès des autorités compétentes. De plus, l’entrepreneur est responsable de la gestion quotidienne de l’entreprise et doit prendre en charge la comptabilité, les déclarations fiscales et sociales, ainsi que toutes les obligations légales.

Le portage salarial : une alternative simplifiée

 

Le portage salarial est une autre option pour les travailleurs indépendants. Contrairement à la création d’une SASU, le portage salarial permet à l’entrepreneur de bénéficier d’un statut de salarié tout en conservant son autonomie et sa liberté d’action.

Le fonctionnement du portage salarial est le suivant : l’entrepreneur signe un contrat de travail avec une société de portage salarial. Cette société devient alors l’employeur de l’entrepreneur et se charge de toutes les obligations sociales et administratives, telles que le paiement des cotisations sociales et la gestion de la paie. En contrepartie, l’entrepreneur facture ses prestations à des clients et reçoit une rémunération sous forme de salaire.

Le principal avantage du portage salarial est la simplicité administrative. L’entrepreneur n’a pas à se soucier de la création d’une structure juridique, ni de la gestion des obligations légales et fiscales. Il peut se concentrer sur son activité principale et déléguer les tâches administratives à la société de portage salarial. De plus, le portage salarial offre une protection sociale similaire à celle d’un salarié, avec une couverture santé, chômage et retraite.

Cependant, le portage salarial comporte également quelques inconvénients. L’entrepreneur perd une partie de sa rémunération sous forme de frais de gestion prélevés par la société de portage salarial. De plus, il peut être limité dans le choix de ses clients et dans la fixation de ses tarifs, car la société de portage salarial peut imposer certaines restrictions.

Choisir entre une SASU et le portage salarial

 

Le choix entre une SASU et le portage salarial dépend des besoins et des préférences de chaque entrepreneur. Voici quelques facteurs à prendre en compte :

  1. Flexibilité et autonomie : Si vous souhaitez avoir un contrôle total sur votre activité et bénéficier d’une grande flexibilité, la SASU peut être la meilleure option. En revanche, si vous recherchez une solution simplifiée et vous souhaitez vous concentrer sur votre travail plutôt que sur les tâches administratives, le portage salarial peut être plus adapté.
  2. Responsabilité financière : Si vous voulez protéger vos biens personnels en cas de difficultés financières de l’entreprise, la SASU offre une séparation claire entre votre patrimoine personnel et celui de l’entreprise. En revanche, avec le portage salarial, vous êtes protégé en tant que salarié, mais vos revenus dépendent de la facturation de vos prestations et de la rémunération négociée avec la société de portage salarial.
  3. Frais et gestion administrative : La création d’une SASU implique des coûts initiaux plus élevés et une gestion administrative plus complexe. Le portage salarial est généralement moins cher et simplifie considérablement les obligations administratives.

Choisir entre une SASU et le portage salarial dépend des préférences personnelles et des besoins de chaque entrepreneur. La SASU offre une plus grande autonomie, une flexibilité totale et une séparation claire entre le patrimoine personnel et professionnel. Le portage salarial, quant à lui, simplifie les formalités administratives et offre une protection sociale similaire à celle d’un salarié. Il est important de peser les avantages et les inconvénients de chaque option et de prendre en compte les objectifs professionnels à long terme avant de prendre une décision.