Quelles sont les compétences et l’utilité d’un bureau d’études ?

0
1683
Bureau d'études

L’expression bureau d’études est employée couramment, mais peu de gens savent réellement de quoi il s’agit. Pourtant, on fait souvent appel à eux dans la construction et pour la réalisation de projets importants. Quel est leur rôle exact ? De quelle manière fonctionnent-ils ? Autour de quoi s’articule leur domaine de compétences ?

 

 

Une définition simple

 

Le bureau d’étude désigne une entité dont la fonction est d’interpréter des données pour les traduire en plan d’action.

 

 

Quelles sont les tâches d’un bureau d’étude ?

 

Le bureau d’étude est souvent sollicité pour des travaux de plus ou moins grande envergure, dans le bâtiment ou autre.

Il livre à travers ses études des choix techniques et des orientations pour mener à bien l’exécution d’un projet.

Y travaillent essentiellement des ingénieurs et des techniciens.

Il se base sur des calculs pour proposer des solutions visant à orienter la réalisation des opérations.

On trouve au sein du bureau d’études de nombreux métiers :

 

  • des dessinateurs
  • des calculateurs
  • des projeteurs…

 

Un bureau d’étude peut œuvrer pour de nombreux secteurs :

 

  • le génie civil
  • l’environnement
  • l’industrie
  • l’informatique
  • la sécurité…

 

 

Comment fonctionne un bureau d’étude ?

 

Les méthodes diffèrent selon le domaine traité. Il serait fastidieux et contre-productif de passer en revue les modes opératoires de tous les types de bureaux d’études en détail.

 

Prenons donc l’exemple d’un bureau d’étude spécialisé dans la protection contre la foudre.

 

Le bureau en question se voit confier une mission par une entreprise qui l’approche : protéger son installation contre la foudre, si besoin.

 

La règlementation impose aux Installations Classées pour la Protection de l’Environnement (ICPE) de faire réaliser par un bureau d’étude habilité, une Analyse du Risque Foudre (ARF Foudre), conformément à la norme NF EN 62305 -2.

 

Donc si les bâtiments d’une entreprise présente un risque pour les riverains ou l’environnement, la loi contraint cette dernière à passer par un bureau d’étude expert pour protéger son site et pouvoir poursuivre son activité.

 

Sur la base des données fournies par le client, le bureau d’étude doit évaluer les risques encourus par le site de l’entreprise en cas d’impact de foudre direct ou indirect et définir les besoins de protection.

 

Cette Analyse du Risque Foudre réalisée en amont sert de base à l’Étude Technique (ET).

 

L’Étude Technique vise quant à elle à détailler les types de protection à mettre en place pour chaque élément ayant été jugé “à risques”.

 

La tâche des experts du bureau d’étude est ici de définir le nombre de Systèmes de Protection contre la Foudre (SPF) à installer, ainsi que leur emplacement, leur dimension et leur nature.

 

Ils doivent préciser s’il s’agit de mettre en place un paratonnerre, un parafoudre, une cage maillée, des câbles blindés…

 

Fait également partie des prérogatives de l’ET de planifier et d’intégrer des moyens de prévention dans les procédures d’exploitation de l’installation.

 

Enfin, le bureau d’études se voit charger de rappeler les modalités de vérifications et de maintenance à travers la rédaction d’une notice présente dans l’Étude Technique. Cette dernière s’appuie sur la norme NF EN 62305-3.

 

 

Des services indispensables ?

 

 

 

Ceci n’est qu’un exemple, car chaque bureau dispose de sa spécialisation et de ses protocoles propres.

 

Mais de manière générale, le travail d’un bureau d’études servira de fondation solide et de ligne directrice pour toutes les parties prenantes d’un projet.

C’est dire si sa responsabilité est grande, de ses conclusions vont découler le bon déroulement et la bonne exécution des opérations.

 

Avoir recours aux services d’un bureau d’étude est d’ailleurs souvent obligatoire.

Et même lorsque ce n’est pas le cas, son expertise est tout de même fortement recommandée.