Quelles sont les aides disponibles à la création d’entreprise ?

0
1157
création d'entreprise

Lancer une entreprise peut s’avérer compliqué surtout pour un entrepreneur qui manque d’expérience. En effet, quand on ne dispose pas de l’expérience nécessaire, on peut facilement se perdre avant de concrétiser son projet. Pour bien mener les étapes de création d’une nouvelle entreprise, il faut prendre connaissance des différentes aides disponibles. Il existe plusieurs dispositifs qui permettent de faciliter la vie au futur entrepreneur et d’encourager les projets régionaux de création d’entreprises.

Les prêts comme aide financière à la création d’entreprises

Pour un entrepreneur qui procède à la création d’une entreprise, la première chose qu’il doit envisager, c’est de trouver un financement. À ce titre, il faut noter qu’il existe plusieurs dispositifs d’aide, qui permettent aux créateurs d’entreprises de bénéficier d’un crédit avantageux. Parmi ces aides, il faut citer le prêt NACRE.

Il s’agit d’un crédit à taux zéro, avec un montant compris entre 1 000 € et 8 000 € et sans garantie. Il est conçu pour accompagner une certaine catégorie de personnes (salariés, jeunes, chômeurs, etc.) dans le financement de leur projet. On peut citer d’autres aides aux entreprises sur le plan financier, comme le crédit solidaire ADIE et le PCE (prêt à la création d’entreprises).

Les aides sociales

Des organismes comme pôle emploi et l’OSEO proposent des aides sociales sous forme de cotisation et d’allocations. Parmi ces aides à la création d’entreprise, il convient de citer :

  • L’ARCE : le créateur d’entreprise peut recevoir ses allocations chômage sous forme de capital. Autrement dit, pôle emploi s’occupe du versement de 45 % de ces allocations sur deux fois. Le demandeur va recevoir la première moitié au moment de la validation de sa demande et la deuxième moitié six mois après.
  • L’ACRE : les demandeurs de cette aide ne recevront pas d’argent, mais ils seront exonérés des charges sociales dès le lancement de leur entreprise. Ces exonérations peuvent aller jusqu’à 50 %.

création d'entreprise

Les exonérations fiscales

L’État accorde des aides gouvernementales afin d’encourager les projets de création d’entreprises et favoriser leur financement. Ainsi, les créateurs d’entreprises peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt comme c’est le cas de l’impôt sur le revenu.

L’État propose aussi une exonération d’impôts pour les entreprises qui s’implantent dans certaines zones bien précises (ZFU, ZAFR, ZRR, etc.). Le but ici est d’encourager ce type de projet créateur d’emploi. La création d’entreprise dans ce type de zone permet de créer des postes de travail pour les personnes au chômage.

Les aides d’accompagnement

Les aides d’accompagnement visent à assister les créateurs dans les démarches et les procédures de création de leur entreprise. Les entrepreneurs peuvent ainsi bénéficier de formations et réunir toutes les informations nécessaires. Pôle emploi propose une formation à la création d’entreprises depuis 2016. Activ’créa est une formation qui permet de bénéficier d’un accompagnement sur-mesure à travers des ateliers, des échanges avec des professionnels, etc.

Le dispositif NACRE permet d’obtenir un financement, mais aussi de bénéficier d’un accompagnement qui s’étale sur une durée de trois ans. Le CAPE (ou contrat d’appui au projet d’entreprise) permet de bénéficier d’un accompagnement personnalisé proposé par des entrepreneurs et par certaines associations.