Pourquoi mettre en place un système de vidéosurveillance en entreprise ?

0
2650
Caméra de surveillance

La problématique de la sécurité des biens et des personnes au sein des entreprises est plus que jamais au cœur des préoccupations, puisque de plus en plus d’entreprises sont victimes de cambriolages. Si vous voulez faire face à ces risques, vous devez investir dans les nouvelles technologies. Une caméra de surveillance peut contribuer à dissuader. Aussi, le choix de votre système de vidéosurveillance doit être pensé en fonction de la taille de votre entreprise, de son secteur d’activité et de ses capacités.

Quelle est l’importance de la vidéosurveillance pour une entreprise ?

La mise en place d’un système de vidéosurveillance joue trois fonctions essentielles : la vidéoprotection des biens et des personnes, une bonne organisation interne du travail et une rapide résolution des litiges.

La protection des biens et des personnes

La vidéosurveillance des locaux de votre entreprise vous permet de dissuader les éventuelles tentatives de vols spontanés. Grâce à une caméra de surveillance, vous pourrez enregistrer, sans avoir à être présent, tout acte suspect de vol ou de vandalisme des biens de l’entreprise.

La vidéosurveillance vous permet également d’avoir une vision panoramique des flux de biens et de personnes au sein de votre entreprise ainsi que de ses alentours. Les entrées et les sorties de biens et de personnes sont ainsi minutieusement enregistrées pour vous permettre de vite identifier l’origine d’une perte ou d’un litige. En cas de vol ou d’agression, les vidéos capturées et enregistrées pourront rapidement aider la police lors des enquêtes.

Une bonne organisation du travail

Par une caméra de surveillance, vous pouvez mieux organiser le travail interne. Le système de vidéosurveillance vous permet, ne pouvant être partout à la fois, de mieux suivre l’évolution du travail s’il s’agit par exemple d’une entreprise de production, sans avoir à embaucher du personnel de surveillance supplémentaire.

Le dispositif peut vous permettre, outre la fonction de vidéoprotection, d’évaluer les performances de vos employés, de repérer les aspects du travail qu’il faut améliorer, et de s’assurer que les instructions données sont respectées (plus de détails sur Gataka).

Un rapide règlement des litiges

Si vous dirigez un établissement de vente au détail, vous devriez installer une caméra de surveillance. Loin de constituer un luxe, la vidéosurveillance vous est utile pour surveiller les clients en magasin pour détecter les cas de vol et identifier rapidement les auteurs. Vous pouvez également vous en servir pour résoudre d’éventuelles mésententes entre un client et l’un de vos employés.

Quelle est la procédure préalable à l’installation d’une caméra de surveillance ?

La mise en place d’une vidéosurveillance obéit à une législation stricte. Si vous comptez installer un tel dispositif, vous devez effectuer une déclaration préalable à la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL). Cette déclaration concerne notamment l’installation d’une caméra de surveillance dans les lieux publics et les entrepôts. Un système de vidéosurveillance installé dans un commerce ou un guichet administratif, doit aussi avoir fait l’objet d’une autorisation préfectorale.

En outre, vous devez savoir que l’installation d’un tel dispositif doit être justifiée par les circonstances ou la nature de vos activités. Une vidéoprotection ne peut, en aucun cas, servir de prétexte pour épier la vie privée de vos collaborateurs et salariés au travail. Aussi, il y a des lieux qui ne doivent pas être surveillés. La vidéosurveillance des lieux publics doit se conformer à la législation du droit à l’image.

Une caméra de surveillance ne doit donc être installée que pour une utilité certaine et prouvée. Trois mesures doivent être prises dans ce sens :

  • limiter la durée de conservation des images et vidéos dans le temps ;
  • informer les salariés de l’installation d’un tel système et informer les usagers grâce à des panneaux ;
  • accomplir les formalités administratives et légales exigées selon que le lieu soit ouvert ou non au public.