Rédaction SEO : 4 astuces infaillibles pour bien placer votre article de blog sur Google

0
1613

Contrairement à un site, un blog actualise régulièrement son contenu. Le travail sur le fonds et la forme permettent d’être bien référencé dans les moteurs de recherche.

1ère astuce : les mots-clés

Le contenu est roi et doit répondre à des problématiques que recherchent les internautes. Vous pouvez sonder vos utilisateurs sur les thèmes qu’il voudrait que vous explicitiez. Parcourez les forums de blogs similaires au vôtre, vos concurrents.

Vous décortiquerez les recherches associées de Google. Il s’agit d’une liste de mots-clés couramment tapés dans le moteur figurant en bas des pages. Deuxième solution, avoir recours à un planificateur de mot-clé. Un rédacteur SEO pour le référencement naturel teste un mot, pour voir sa pertinence, le volume de recherche, la difficulté SEO (search engine optimisation). Il sera renseigné sur les mots-clés approchants et leur intérêt. Cela se présente sous forme de statistiques.

L’internaute veut des réponses à ses questions. Il faut donc connaître ses attentes en termes de contenu. Apporter des réponses doit se faire sous forme de contenu à valeur ajoutée.

Les mots-clés doivent apparaître dans le titre principal, les sous-titres (h1 à h3), et dans tout l’article, de manière harmonieuse. Il faut élargir le champ lexical à des synonymes qui favoriseront le référencement. Il peut s’agir de substantifs, de verbes, de groupes de mots-clés avec des expressions. Ils seront inclus dans des balises de mise en gras ou de soulignage. C’est un critère vital pour le positionnement du moteur de recherche.

En matière de longueur, il faut se situer au-delà des 300 mots. C’est le minimum pour être visible et pris en compte. Ce n’est pas un problème pour un article qui parle d’un sujet de fonds.

2ème astuce : les contenus visuels

Les contenus visuels, de type image, infographie, mais surtout podcast, gif et vidéo font remonter le positionnement. Logiquement, un blog de photo ne peut pas proposer un article sans référence ni exemple donc des photos. Il faut leur ajouter des balises qui participent au référencement.

Essayez de diffuser vos propres sources de contenus visuels pour susciter l’attention des visiteurs. C’est particulièrement vrai selon votre thématique. C’est un gage de sérieux et d’engagement envers votre public qui favorisera la fidélisation.

L’ajout de contenus visuels répond à une logique que reconnaît Google et va dans le sens d’un bon positionnement.

3ème astuce : le maillage interne et externe du blog

Un site est ainsi fait que des liens internes sont possibles et recommandés pour être visible, améliorer la navigation et augmenter encore le référencement. Depuis la page d’accueil, insérez un lien vers l’article du blog que vous venez d’écrire.

Les liens internes sont la première facette du maillage. Les backlinks ou liens entrants sont le deuxième axe à développer. On peut comparer cela à un retour d’ascenseur : si d’autres blogs ou sites pointent vers votre article, il sera d’autant mieux pris au sérieux par Google. C’est un élément clé. Pour obtenir des liens entrants, il faut contacter et nouer des partenariats. C’est une échelle de valeurs : être impactant par son contenu, donner envie à d’autres blogs de partager votre information via des backlinks.

4ème astuce : le partage réseaux sociaux

Dans un second temps, il est nécessaire de pouvoir partager l’article vers les réseaux sociaux. Des boutons de partage doivent être intégrés à la fin de l’article. Google en tient compte. Plus ils sont importants, plus le référencement sera renforcé.

Il faut solliciter les lecteurs pour qu’ils partagent les articles du blog et ainsi favoriser une viralité.