Qu’est-ce que l’assurance tous risques chantier ?

0
1200
assurance chantier

Le maître d’ouvrage, de par ses attributions est amené à diriger des projets de construction ou de rénovation. S’il est tenu au respect des délais, il a aussi la responsabilité du chantier et de tout ce qui s’y trouve. Afin que soient réunies toutes les conditions nécessaires à la bonne réalisation du projet, il est recommandé que l’entrepreneur souscrive une assurance chantier, plus précisément, l’assurance tous risques chantier. En quoi consiste cette assurance et quelles sont ses garanties ? Le tour de la question.

Assurance tous risques chantier, que faut-il en retenir ?

Avant de débuter un chantier, les préoccupations d’un entrepreneur ne concernent pas seulement l’achat d’équipements TP. Il doit aussi penser à la souscription à une assurance tous risques chantier (TRC), même si elle n’est pas imposée. Il doit aussi penser à la souscription à une assurance tous risques chantier (TRC), même si elle n’est pas imposée. Toutefois, au regard du large spectre de sa couverture, c’est une assurance plus qu’indispensable. En effet, elle permet de garantir tout dommage causé à l’ouvrage, qu’il soit en cours d’édification ou fini. La garantie TRC couvre toutes les pertes matérielles qui surviennent sur le site des travaux. L’assurance chantier se présente par conséquent comme une rampe de secours, qui, par l’envergure de son champ d’application, est essentielle pour la bonne marche d’un chantier.

Assurance tous risques chantier, quelles couvertures ?

Les couvertures TRC concernent les dommages pouvant affecter l’ouvrage en lui-même, mais aussi les équipements, matériels ou structures indispensables au chantier. Sont inclus de façon non exhaustive, les plans, les différents échafaudages, les baraquements construits sur le site, les divers documents et devis, etc.

La garantie TRC couvre également les défauts de construction, les fausses manœuvres, le vol, la négligence, les actes de sabotage, ou les grèves. L’assurance chantier est requise pour bénéficier d’une couverture en cas de survenue d’évènements comme des catastrophes naturelles, des glissements de terrain, des inondations, des tempêtes, des incendies, …

L’assurance TRC permet d’avancer les fonds nécessaires à l’aboutissement du projet, quoiqu’il arrive. Elle couvre entre autres, la prise en charge des heures supplémentaires, le transport routier ou aérien, les frais liées aux opérations de déblaiement ou de démolition.

Assurance tous risques chantier, les avantages

Le fait que l’assurance TRC soit facultative n’indique pas qu’il faut s’en passer. Pour le maître d’ouvrage où l’entreprise commanditaire du projet, la souscription à une assurance chantier est l’une des meilleures choses à faire. Étant donné l’importance des sommes investies pour la construction ou la rénovation d’un ouvrage, il est tout naturel de choisir une assurance proportionnée aux risques encourus. Le projet est ainsi sécurisé avec la garantie que le déroulement des travaux ne souffrira d’aucune interruption. La souscription à l’assurance tous risques chantier est à faire au plus 60 jours après le début des travaux. Même si le choix entre les différents assureurs n’est pas évident, il convient de garder à l’esprit que l’assurance chantier pour laquelle vous optez doit être adaptée à votre profil. Afin d’avoir les moyens de faire un choix objectif, le recours à des comparateurs en ligne est conseillé. Il ne restera plus qu’à faire le tri entre les offres proposées et sélectionner celle en adéquation avec ses besoins.