Le secteur du transport, un secteur qui recrute ?

0
1276

Dans un contexte où le taux de chômage frôle les 10%, on entend souvent parler de métiers en tension. Il s’agit de postes pour lesquels on recherche activement des candidats. En tout, en 2018, plus de 700 000 recrutements sont jugés difficiles. Tous les métiers du transport sont concernés par ces difficultés à recruter, et plus particulièrement les emplois de conducteurs routiers et de livreurs.

Les métiers du transport

Le secteur du transport comprend de nombreux métiers. En premier lieu, il convient de distinguer transport de marchandises et transport de voyageurs. Dans la catégorie du transport routier de marchandises, il y a les conducteurs routiers, les chauffeurs livreurs, les mécaniciens spécialisés dans les réparations de véhicules industriels, les déclarants en douane ou encore les conseillers en sécurité.
Concernant le transport routier de personnes, il y a, bien évidemment, le métier de conducteur de bus. Mais il y a aussi le métier d’ambulancier ou celui de responsable de parc, entre autres. Dans ces deux branches du transport routier, on retrouve, en outre, des métiers administratifs dans le domaine des Ressources Humaines ou dans l’organisation. En résumé, les métiers du transport sont très variés. Quant aux opportunités, elles sont tellement nombreuses que plusieurs sites Internet de recherche d’emploi sont exclusivement dédiés aux métiers de ce secteur.

Les formations en transport

Parmi les nombreux centres qui dispensent des formations professionnelles pour travailler dans le secteur du transport routier, l’AFTRAL est l’un des plus importants. Cet établissement est présent sur tout le territoire français, y compris en outremer : en Martinique dans les Antilles et sur l’île de La Réunion dans l’océan Indien. L’Aftral est spécialisé dans l’apprentissage et dans la formation aux métiers du transport et de la logistique. Ouvert aux jeunes, aux actifs et aux entreprises, l’AFTRAL propose des formations initiales mais également des stages pour se perfectionner ou pour mettre à jour ses compétences et ses connaissances. Pour ne citer que quelques-unes des formations diplômantes de cet institut, on peut évoquer le CAP d’agent d’accueil et de conduite routière ou encore le Titre Professionnel de conducteur de bus et d’autocar pour le transport de voyageurs. Dans la filière du transport de marchandises, l’AFTRAL délivre le Titre Professionnel de Conducteur livreur, celui de conducteur routier de marchandises ainsi que le titre de déclarant en douane et conseil. Le centre donne aussi accès à des diplômes transverses comme le BTS Transport et prestations logistiques ou les Bachelor de responsable commercial, de responsable production, avec spécialisation en transport et logistique.

Les chiffres du secteur transport

Lorsque l’on évoque le transport de marchandises, il faut bien comprendre que ce sont toutes sortes de produits qui sont transportés. Parmi l’ensemble des marchandises qui transitent par la route, on trouve des produits finis et d’autres en pièces détachées destinés à être transformés. On trouve également des denrées alimentaires, des matériaux de construction, des produits chimiques, du textile, du bois, des engins divers, etc. D’après les données fournies par la Fédération Nationale du Transport Routier, plus de 30 000 entreprises spécialisées dans le transport routier sont implantées en France. Cela représente plus de 400 000 personnes salariées, 300 000 véhicules et environ 50 milliards d’euros de chiffre d’affaires. Par ailleurs, l’agence Pôle emploi a pu recenser plusieurs dizaines de milliers de postes vacants à travers toute la France. Des postes de conducteur, de mécanicien, de cariste… Afin de favoriser les embauches, une campagne a même été mise en place avec tous les partenaires du secteur (FNTR, FNTV, UNOSTRA…)

Pourquoi autant de recrutements dans le transport ?

Le besoin de conducteurs routiers augmente avec l’accroissement de la population et des besoins. Plus il y a de gens à nourrir, à loger, à habiller et plus les volumes de marchandises à transporter sont importants. Quant au transport de voyageurs, les recrutements sont aussi en hausse. En cause, le développement des trajets en bus dû à l’ouverture à la concurrence, entre autres choses. Néanmoins, on constate également une hausse du besoin de main d’œuvre du côté des cadres. D’après l’Apec, en 2017, 7 000 nouveaux cadres ont été recrutés dans le transport. En 2018, ce chiffre est monté à 8 000. Sont recherchés en priorité des professionnels dotés d’expérience et spécialisés dans le secteur transport et logistique. Un secteur résolument prometteur !