Comment faire un plan de mobilité employeur ?

0
802
plan mobilité employeur

Envie d’évoluer en adoptant une démarche à empreinte environnementale très réduite ? Vous devez absolument penser à élaborer un plan de mobilité. Il s’agit d’un document capable de permettre à tout employeur disposant de plus de 50 salariés de faciliter leur mobilité. Le processus d’élaboration de ce plan prend en compte un certain nombre de critères. Voici les 5 capitales étapes à suivre pour réaliser votre plan déplacement d’entreprise.

Préparer en amont la démarche

C’est la première étape à respecter pour la bonne mise en œuvre du projet sur le long terme. Pour une efficacité irréprochable du plan, son élaboration doit être faite suivant une démarche bien structurée et cohérente.

Pour conduire à terme le plan de mobilité, il est indispensable que l’entreprise désigne un chef de projet. En plus de s’occuper du pilotage du plan, il dirigera les animations et actions qui nécessitent l’apport du personnel. Il aura besoin de l’assistance de la direction qui l’aidera dans :

  • La définition des objectifs du projet ;
  • La gestion du projet ;
  • Le calendrier à suivre ;
  • L’inventaire des moyens humains et financiers indispensables au pilotage.

Le chef de projet doit également procéder au recensement et à la cartographie des acteurs à divers niveaux qui interviendront dans la mise en place du plan de mobilité employeur. Dans la même veine, il doit inventorier les données dont la pertinence est de taille pour permettre un état des lieux en termes de mobilité dans l’entreprise.

D’après Laure Wagner, fondatrice de 1km à Pied « on améliore que ce qu’on mesure, donc c’est important de commencer son Plan de Mobilité Employeur par de la data analyse de tous les trajets ».

Procéder à un diagnostic mobilité

C’est une étape préalable à l’élaboration du plan de déplacement d’entreprise. Elle permet de faire une « photographie » technique des pratiques de déplacement Domicile-Travail ou uniquement professionnel des salariés. À cet effet, une enquête qui s’accentuera sur les collaborateurs devra être menée. Elle aura pour but d’élaborer la carte des résidences des salariés pour se rendre compte de leurs habitudes de déplacement.

Le plan de mobilité devra alors aborder :

  • Les moyens de transport utilisés par les salariés pour se rendre au travail ;
  • Leurs difficultés ou aisances à accéder au site ;
  • Les entraves au stationnement quand ils viennent en voiture ;
  • Les difficultés de se rendre au travail une fois descendus des transports en commun ;
  • Leurs souhaits quant à l’amélioration des conditions d’accès aux établissements.

Élaborer un plan d’action

En se basant sur le diagnostic mobilité, le plan d’action dresse :

  • Les différents objectifs fixés par l’entreprise ;
  • Les ressources humaines, techniques et financières essentielles pour la mise en œuvre du plan de mobilité ;
  • L’ensemble des mesures incitatives, simples et concrètes prises pour l’atteinte des objectifs ;

Le plan d’action doit également prévoir les éléments stratégiques qui favorisent l’utilisation de moyens de transport actifs. Il doit aborder les alternatives qui faciliteront le stationnement des salariés tel que des parkings vélo, par exemple.

Mettre en œuvre et animer le plan de déplacement entreprise

Ici, chaque mesure prévue dans le plan d’action doit être budgétisée et programmée. Elle doit se baser sur une stratégie de communication qui encouragera les collaborateurs au changement.

Le chef de projet doit animer le plan de mobilité en lançant des challenges internes entre collaborateurs. Il doit organiser des groupes de travail, des ateliers et colloques pour que chaque salarié s’implique davantage dans la réalisation de ce plan.

Suivre et évaluer les résultats

Il est essentiel d’adopter un dispositif d’évaluation qui permettra de suivre l’avancée du plan et ses actions. Pour ce faire, il faut se doter d’indicateurs de suivi des actions afin de connaître par exemple le nombre de salariés qui viennent à vélo ou en transport commun. Un autre indicateur doit suivre la périodicité de chaque action.

Le plan d’évaluation préalable au plan de mobilité a également pour but de fournir les données nécessaires à la validation et à la pertinence du projet. Cela permet de réorienter et de réadapter le plan d’action au besoin, sans prendre le risque d’exécuter un projet inachevé.

Par ailleurs, les salariés collaborent à toute étape du projet pour l’atteinte des objectifs fixés. Le chef de projet les inclut dans l’évaluation des mesures pour qu’ils ne soient pas en marge des évolutions opérées dans l’amélioration des pratiques de mobilité. Pour motiver les collaborateurs au travail tout en réduisant l’empreinte carbone, il convient de définir un plan de mobilité des plus pratiques.