Certificat eIDAS : dans quel cas en avoir besoin ?

0
472
certifica eidas

Le certificat eIDAS s’est désormais fait une place auprès de nombreux services et permet de s’assurer de la mise en place de règles respectueuses de la législation en vigueur pour garantir un niveau de sécurité suffisant aux usagers dans le cadre d’une identification numérique. Si ce système est parfois mal connu du grand public qui en bénéficie sans forcément s’en rendre compte, il s’agit aujourd’hui d’un référentiel indispensable à de nombreux professionnels.

Le certificat eIDAS, c’est quoi ?

Le certificat eIDAS est attribué aux services respectueux du règlement eIDAS. Ce règlement eIDAS ou Electronic IDentification And Trust Services a pour objectif d’encadrer l’identification électronique et les services de confiance qui proposent ce type d’outils auprès de 27 États membres de la communauté européenne. Utilisé par de nombreux services différents, il permet donc de sécuriser les pratiques nécessitant une identification de la part des usagers. Un service disposant d’un certificat eIDAS est donc un service qui garantit à ses utilisateurs le respect de la confidentialité de certaines données d’identification.

Disposer d’un certificat eIDAS peut aujourd’hui faire une véritable différence pour une administration ou une entreprise. En effet, l’utilisateur peut ainsi s’assurer du sérieux du prestataire sélectionné et il peut donc s’agir d’un véritable argument pour faire valoir son service.

Dans quel cas de figure le certificat eIDAS trouve-t-il son utilité ?

Si de prime abord l’utilité du certificat eIDAS peut paraitre un peu floue, il s’agit pourtant d’un système qui peut faire une véritable différence. Ne serait-ce que lors d’une authentification sur un site internet ou tout autre service en ligne quel qu’il soit, savoir que le site en question dispose d’un certificat eIDAS et donc d’un niveau de sécurité suffisant peut être extrêmement important pour un utilisateur.

On retrouve aussi le règlement eIDAS au cœur de la construction des systèmes de signature électronique. Avant de pouvoir signer un document électroniquement et selon le type de document dont il s’agit, plusieurs étapes permettant d’identifier la personne à qui s’adresse le document sont à respecter. C’est le règlement eIDAS qui permet d’encadrer ses différentes étapes et donc de proposer des systèmes de signature électronique de confiance. C’est aussi vrai en ce qui concerne l’identification pour recevoir de la documentation par le biais d’une lettre recommandée électronique par exemple (plus d’informations sur ce type de communication ici).

Le règlement eIDAS peut donc être utilisé dans des cas de figure très variés et beaucoup plus fréquemment que l’on peut se l’imaginer en tant que simple internaute.

Une réglementation indispensable depuis le début de la pandémie

Si l’on parle de plus en plus du règlement eIDAS, c’est aussi parce qu’il a véritablement permis de faciliter et de sécuriser les échanges durant la période de pandémie et notamment celles de confinement. Les banques, assurances, agences immobilières et autres ont ainsi pu continuer de faire signer des contrats et de poursuivre l’accompagnement de leurs clients à travers leurs projets sans pour autant que cela nécessite que ces derniers ne se rendent sur place pour récupérer des documents ou encore les signer. Les systèmes d’identification, d’envoi de documents, mais aussi de signature en ligne ont ainsi permis de prendre le relais le temps nécessaire et sont d’ailleurs encore très utilisés aujourd’hui puisqu’ils permettent un véritable gain de temps.

Pour rassurer leurs clients, les entreprises ont donc su miser sur des systèmes sûrs permettant de garantir un niveau de sécurité adéquat lors des échanges et ainsi d’éviter toute fuite de données.